Bon pour l’environnement et le climat dans la région maraîchère

Légumes d'Eferding

VTA Biosolit®, faisant office de bio-activateur, non seulement augmente significativement la capacité de décomposition mais est en outre en mesure de lier le CO2 produit dans la station d’épuration. On empêche ainsi le dégagement de quantités importantes de gaz néfaste au climat.

Le bassin d’Eferding compte parmi les régions maraîchères les plus importantes d’Autriche. VTA veille à ce que l’épuration des eaux usées réponde au mieux à des exigences sévères, avec un fonctionnement sûr et soucieux de la préservation du climat.

Les légumes de A à Z : Environ 70 variétés de légumes poussent dans les champs entourant Eferding, une région particulièrement fertile et climatiquement favorisée de Haute-Autriche. Il y pousse surtout des concombres, des choux rouges et blancs, des betteraves rouges, des pommes de terre et des pommes. Environ deux tiers de la récolte annuelle atterrissent frais dans les rayons de vente, le reste étant transformé en légumes marinés et en compote. Efko, le plus important transformateur de légumes d’Autriche, traite 100 000 tonnes de matières premières par an.

La production et la transformation des légumes marquent cette région, elles sont la source de revenu principal de nombreuses exploitations agricoles et représentent des centaines d’emplois. Il en résulte donc aussi des exigences particulières pour l’épuration des eaux usées : « Notre mission est ici certainement encore un peu plus exigeante qu’ailleurs », tel est l’avis d’Alfred Holzinger, directeur général de l’association d’hygiène de l’agglomération d’Eferding.

Fortes charges aux périodes de pointe Sept communes font partie de cette association : la station d’épuration commune de Pupping est conçue pour 60 000 habitants et traite une charge moyenne représentant 31 500 habitants. « Pendant les périodes de pointe de la saison maraîchère, la station doit toutefois traiter des charges nettement plus élevées », explique le directeur Roland Wiesinger. À ceci se rajoutent des quantités importantes de sel qui ont un effet inhibiteur sur la biologie de la station. Elles perturbent l’équilibre entre le calcaire et le dioxyde de carbone, favorisent la dégradation des flocons et le développement de bactéries filamenteuses – avec tous les effets corrélatifs négatifs comme un fort indice de boue, la boue flottante et enfin des mousses dans les tours de fermentation, ce qui perturbe sans cesse l’activité.

Solution biproduit sur mesure

Après de premiers entretiens avec Bernhard Scheuringer, responsable des comptes clés VTA pour les marchés européens chez VTA, il a été lancé un vaste programme d’amélioration de la situation qui est à la source de toute opération chez VTA. Sur la base d’analyses biologiques et microscopiques, une solution biproduit a été développée en fonction des besoins spécifiques de la station : le produit-système VTA Biosolit® permettant d’éliminer les phosphates optimise en même temps la biologie en activant les micro-organismes et en régulant l’équilibre entre le calcaire et le dioxyde de carbone. Aux périodes de fortes charges, on utilise également VTA Nanofloc® pour maîtriser sans problème les crêtes de charge.

En concertation constante et en bonne coopération avec le personnel technique de la station d’épuration, la station d’épuration commune, dont la structure a été adaptée pour la dernière fois en 2006, a pu être mise au niveau des besoins d’une manière optimale, ces besoins devant encore augmenter à l’avenir d’après le PDG M. Holzinger : un nouveau concept d’irrigation des surfaces agricoles dans la région permet de continuer à intensifier le maraîchage.

VTA Biosolit®est également bon pour le climat

C’est justement dans une région vivrière comme le bassin d’Eferding que les aspects environnementaux et climatiques sont au premier plan. L’agglomération RHV d’Eferding peut marquer des points supplémentaires là aussi avec la solution VTA : En effet, VTA Biosolit® faisant office de bio-activateur, non seulement augmente significativement la capacité de décomposition mais est en outre en mesure de lier le CO2 produit dans la station d’épuration. Ceci empêche l’émission de quantités importantes de ce gaz néfaste au climat, comme le Dr. Martin Wagner (professeur à l’université TU Darmstadt) l’a prouvé scientifiquement. Simplement pour la station d’épuration de Pupping, on obtient un potentiel arithmétique d’économie d’environ 344 tonnes de CO2 par an.

Bernhard Scheuringer (VTA), le directeur d'usine Roland Wiesinger
ROLAND WIESINGER
Betriebsleiter

„Wenn die Anforderungen an die Anlage besonders hoch sind, kommt es umso mehr darauf an, dass sie optimal gefahren wird. Produkte und Service von VTA sind für uns dabei eine große Hilfe.“