Groupe VTA

Penser en cycles : ce principe de la nature marque le travail du groupe VTA. L'entreprise travaille dans le monde entier et aide chaque jour à épurer les eaux usées de plus de 200 millions de personnes.

VTA a été fondée en 1992 par l'ingénieur Dr. h. c. Ulrich Kubinger sous forme d'une société unipersonnelle. Le groupe VTA est aujourd'hui une PME internationale et leader de l'innovation dans sa branche.

État comparatif

Épuration quotidienne des eaux usées de plus de 200 millions de personnes
Production annuelle de plus de 130 000 tonnes actuellement
Solutions complètes individualisées, adaptées précisément aux besoins de vos clients
Livraison à des milliers de stations d'épuration et clients industriels
Technologies innovantes et longues années d'expérience avec plus de 70 brevets
Plus de 250 salariés à l'échelle mondiale.

Aucun chemin n'est trop long pour VTA!

Le groupe VTA rencontre un franc succès dans déjà 65 pays. Nous fournissons des milliers de stations d'épuration communales, mais également de nombreux clients dans différentes branches de l'industrie partout dans le monde. 

Au siège principal à Rottenbach (Autriche), ainsi que sur les six autres sites en Europe, VTA fabrique des produits éco-compatibles pour une optimisation sûre, durable et économique de l'assainissement des eaux usées.
 

VTA Weltkarte

VTA

Pour un avenir durable : un monde dans lequel les enfants peuvent se sentir bien.

VTA en action

VTA réduit les émissions de CO2 des stations d'épuration

Les stations d'épuration sont des entreprises de protection de l'environnement car elles épurent les eaux usées. Ceci génère toutefois également du dioxyde de carbone nocif pour le climat (CO2) qui se diffuse dans l'air. VTA Biosolit® lie le CO2  en l'utilisant pour optimiser l'épuration des eaux usées. Ainsi par exemple, simplement dans la station d'épuration de Kitzbühel, les émissions annuelles de CO2 ont pu être réduites de jusqu'à 370 tonnes. Ceci a pu être confirmé scientifiquement par l'expert en traitement des eaux usées, le Professeur Dr. Martin Wagner de l'université technique de Darmstadt. Il ne faudrait pas moins de 32 000 arbres feuillus pour lier cette quantité de gaz à effet de serre.

Station d'épuration VTA

VTA veille à un air pur à Vienne

Les mauvaises odeurs provenant du canal sont un problème à de nombreux endroits, surtout au printemps et en été. Derrière elles se cache la plupart du temps de l'hydrogène sulfuré (H2S) qui se forme suite aux processus biologiques dans l'eau croupie. Les produits spéciaux de VTA peuvent non seulement éliminer immédiatement le désagrément des mauvaises odeurs mais aussi réussir à éviter leur apparition au stade préalable. Une technique ultramoderne de commande et de réglage assure un dosage économique et entièrement automatique. De plus, de graves dégâts dus à la corrosion du réseau de canaux par le H2S sont évités. Les « tueurs d'odeurs » de VTA remplissent leur mission avec succès dans de nombreuses villes et communes – y compris dans la capitale à Vienne.

Vienne vue d'avion

VTA évite une alarme sur le Rhin

Le produit high-tech VTA Nanofloc® utilise la nanotechnologie pour séparer la biomasse de l'eau usée épurée dans la station d'épuration, d'une manière rapide, durable et inédite. Il garantit donc une sécurité de fonctionnement absolue tout en réduisant les coûts car il peut être dosé très faiblement. Mais ce n'est pas tout : il joue aussi le rôle d'une brigade de crise de choc en cas de besoin. Ainsi, lors d'un incident dans une station d'épuration près de Bonn, le VTA Nanofloc® a pu éviter le déclenchement d'une alarme générale concernant le Rhin.

Photographie aérienne du Rhin à Bonn
Dr Kubinger au laboratoire
Ing. Dr. h. c. Ulrich Kubinger
PDG / CEO groupe VTA

« Chez VTA, nous raisonnons en cycles. Non seulement nous épurons les eaux usées mais nous faisons aussi attention globalement à l'environnement ».